Anotació

C’était moi-même

Jayne Mansfield by Peter Basch

Jayne Mansfield by Peter Basch.

 

«El mal ja era fet, si es pot anomenar un mal el do cruel d’assistir a la pròpia vida com a un espectacle donat per un altre, i jo entrava a la vida sense odiar-la, encara que m’hagi fet patir molt, amb un enemic inseparable, ben íntim i positivament mortal: jo mateix.»

 

« Le mal était fait, si l’on peut appeler un mal le don cruel d’assister à sa vie comme à un spectacle donné par un autre, et j’entrai dans la vie sans la haïr, quoiqu’elle m’ait fait beaucoup pâtir, avec un ennemi inséparable, bien intime et positivement mortel: c’était moi-même. »

 

Eugène Fromentin (1820-1876), Dominique (1863). Traducció d’Agustí Esclasans. Barcelona: Proa, 1985, p. 67 (cap. 4).

 

Anuncis