Anotació

El temps

Leopoldo Pomés, Les Rambles i Karin (c. 1959).

 

«El temps (és cosa sabuda) de vegades vola com un ocell, de vegades s’arrossega com un cuc; per a l’home el temps és particularment agradable quan no s’adona de si passa ràpid o lent.»

Ivan S. Turguénev (1818-1883), Pares i fills (1862). Traducció original de Francesc Payarols, revisada per Ana Quelbenzu. Barcelona: Marbat Edicions, 2011, cap. XVII, p. 119.

Anuncis

Séville

Nicolás Jiménez Alpériz (1865-1928), Vista de Sevilla desde el Guadalquivir(1893). Sevilla, Museo de Bellas Artes.



Près des remparts de Séville
Chez mon ami Lillas Pastia
Jirai danser la Séguedille
El boire du Manzanilla.
Jirai chez mon ami Lillas Pastia.
Oui, mas toute seule on sennuie,
Et les vrais plaisirs sont à deux,
Donc, pour me tenir compagnie,
J
emmènerai mon amoureux.
Mon amoureux… il est au diable,
Je l
ai mis à la portehier.
Mon pauvre coeur très consable,
Mon coeur est libre comme lair.
J ai des galants à la douzaine,
Mais ils ne sont pas à mon gré
Voici la fin de la semaine,
Qui veut m’aimer? je laimerai!
Qui veut mon âme? elle est à prendre.
Vous arrivez au bon moment;
Je n
ai guère le temps dattendre,
Car avec mon nouvel amant,
Près des remparts de Séville
Chez mon ami Lillas Pastia,
Nous danserous la Séguedille
Et boirons du Manzanilla
Tra la la la la la la la la
Tra la la la la la la la la
Georges Bizet (1838-1875), Carmen(1875), act. I, «Près des remparts de Séville» (seguidilla).


Leopoldo Pomés, Mantilla.